Vient de paraître:
Chemin des épingles, poèmes, illustrés par Gisèle Poncet.

Comment se font les livres ? Et d’où viennent-ils ?

Voilà seize courtes proses, chacune remontée de l’enfance, vêtue du rouge des contes, irriguée du sang de la vraie vie.

Certaines ont sauté, toutes vives, d’anciens cahiers : notes ou brouillons, parfois même de recueils publiés. Perles de lointains colliers réarrangées autrement. Quelques textes ont circulé sous le manteau, petits livres fait-mains appelés- je ne sais pourquoi « Petits ménages ». Est-ce une allusion à ma mère, pourtant plus rêveuse que ménagère ?

Inlassable raconteuse d’histoires, peintre de portraits minuscules, elle est l’héroïne en creux de ces miniatures de mots hantées d’enfants perdus ; saga enfantine cruelle et tendre. Comme le seul rouge écrit est celui de la chaperonne ou des rideaux épinglés (épines d’un pays dormant en attente du prince), j’ai pensé à Gisèle pour tisser le long des pages le fil écarlate et peindre les trois gouttes de sang.

Le fil qui traverse les contes. Les blessures brodées.

Et les braises de l’amour ardent, où sont-elles ? Elles sont dans les dessins.

Chemin des épingles

Claire Krähenbühl, née à Yverdon-les-Bains, a publié en plus de trente ans nombre de poèmes et nouvelles. De 2004 à 2018, avec sa soeur Denise Mützenberg, elle est coéditrice des éditions Samizdat à Genève. Après avoir longtemps vécu sur les rives du Léman elle habite La Sarraz au pied du Jura vaudois.

Ses dernières parutions : La Bague de Lumnie (2015) et Entre deux Passantes (2018) sont le fruit d’une collaboration avec Gisèle Poncet. Illustré par la même artiste, ce recueil témoigne une fois encore de cette complicité heureuse.