Pas plus que l’histoire de Samizdat, celle des Troglodytes n’a été programmée.

Pour la « ligne » de Claire tout a commencé par de mini collages qu’elle adressait à ses amis pour un évènement marquant ou simplement dans un désir d’offrande.

Au cours des années ces cartes se sont étoffées, devenant de « tout-petits-recueils » à exemplaire unique qui concrétisaient une envie dormante : fabriquer des livres.

A son goût d’assembler les débris du quotidien, elle a joint son amour effréné des citations, bientôt remplacées par des bribes d’écriture personnelle. Le dernier mini recueil, baptisé au départ Petit Ménage,  est devenu un vrai livre imprimé sous le titre Le Chemin des épingles. Il est paru en janvier 2019.

Pour Denise il y eu le désir de poursuivre son aventure avec le romanche, inaugurée en 1992 par la publication de Dschember Schamblin, et poursuivie tout au long de l’histoire de Samizdat.

Une petite collection de monographies d’auteurs romanches avait été initiée en 2014, avec Il prisma dal preschaint de Duri Gaudenz, puis Dans ma vie de renarde de Leta Semadeni en 2015.

Cette exploration du territoire poétique vallader va continuer, avec la complicité des imprimeurs du Cachot.

Ont déjà paru:

  • « Turlas al mar » de Rut Plouda
  • « Mal da terra / Mal de terre » de Dumenic Andry (Nouveauté)